lundi 21 février 2011

Rencontre avec Jean françois Debat.

Vendredi 18 Février à 17.30, Jean François Debat a reçu un échantillon représentatif des établissements qui se mobilisent dans l'Ain.
Nous lui exposons tour à tour nos problèmes, et les craintes que nous avons pour la formation des jeunes: par exemple, les gens se rendent ils compte que sous prétexte d'économie, on ne fait plus que huit heures de mécanique auto par semaine en Bac pro maintenance des véhicules, et ce ...pendant seulement trois années....mission impossible! Le bac pro de l'éducation nationale est au fond du trou, et la politique actuelle favorise l'apprentissage qui ne peut absorber tout ce que l'éduc absorbait jusque là.....
Autre exemple qui lui est rapporté, le financement de la construction d'un bâtiment équipé de labos en 2002, pour la section bio de Gabyzinzin, et la fermeture de cette même section en 2011....tout ça aux frais de la région, mais surtout du contribuable.

il lui a également été expliqué que de nombreux ados se retrouvent dans des filières générales, dans la même situation qu'au collège....en échec. Simplement parce qu'ils n'ont pas eu leur place en Lycée pro. Ben oui, ma pôv'dâme, en bac pro, toutes les places sont prises par des jeunes qui auraient pu faire des CAP, ha ben voui, mais pourquoi ceuces là y sont pas en CAP? B1 paske le CAP lai vérséré aux K!!!
Et de plus, la tendance est plutôt à la fermeture des CAP....

On lui a aussi expliqué que les postes supprimés sont remplacés, soit par des heures supp, soit en prenant un chômeur sans formation à pôle emploi, que l'on envoie à la pendaison devant une classe à trente.....mais c'est pas grâve, le futur pendu, il est bien plus malléable, et puis il ose pas faire grève, et puis quand on a plus besoin de lui, hop....merci msieur, au mois de juin par exemple!

Enfin, on lui a bien expliqué ce qu'on sait tous, et il nous a bien expliqué ce qu'on sait tous, il peut pas grand chose pour nous.....il s'est toutefois engagé à écrire à notre ministre de l'Éducation Nationale, afin de faire remonter nos doléances, et nous a assurés de son soutien moral!
Ben d'ailleurs, on sent quand même qu'il nous aime bien, on arrive pas à se faire mettre en cabane, les policiers sont toujours gentils avec nous....faut dire qu'on est gentils aussi quand même, on fait pas encore beaucoup de vagues...
Et puis, et puis, il nous a quand même rappelé que en 2012, on a tous une carte à jouer....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire