mercredi 23 février 2011

Appel des profs de Quinet

Chers collègues

les professeurs du lycée Quinet réunis aujourd'hui en AG (une quarantaine de présents) ont décidé plusieurs actions pour manifester leur inquiétude et leur profond désaccord quant à la préparation de la rentrée 2011 (DHG notoirement insuffisante, réforme de la Première, gestion désastreuse des remplacements, etc).
- boycott du tour de table aux conseils de classe des Terminales et lecture d'une lettre pour informer les représentants des parents
- lettre au recteur
- rétention des notes du 2e trimestre pour les Secondes et les Premières
- et surtout,

blocage massif du carrefour bvd Paul Bert-bvd Victor Hugo (face à Lalande)
jeudi 24 février à partir de 12h (avec banderoles et tracts).


Une trentaine de profs de Quinet s'est engagée à être présents. Il faut être plus nombreux, et agir de façon collective, avec les autres lycées et les collèges du secteur.

Venez nombreux, et faites circuler l'information sur vos listes de diffusion.

Merci

Les profs de Quinet.

lundi 21 février 2011

Rencontre avec Jean françois Debat.

Vendredi 18 Février à 17.30, Jean François Debat a reçu un échantillon représentatif des établissements qui se mobilisent dans l'Ain.
Nous lui exposons tour à tour nos problèmes, et les craintes que nous avons pour la formation des jeunes: par exemple, les gens se rendent ils compte que sous prétexte d'économie, on ne fait plus que huit heures de mécanique auto par semaine en Bac pro maintenance des véhicules, et ce ...pendant seulement trois années....mission impossible! Le bac pro de l'éducation nationale est au fond du trou, et la politique actuelle favorise l'apprentissage qui ne peut absorber tout ce que l'éduc absorbait jusque là.....
Autre exemple qui lui est rapporté, le financement de la construction d'un bâtiment équipé de labos en 2002, pour la section bio de Gabyzinzin, et la fermeture de cette même section en 2011....tout ça aux frais de la région, mais surtout du contribuable.

il lui a également été expliqué que de nombreux ados se retrouvent dans des filières générales, dans la même situation qu'au collège....en échec. Simplement parce qu'ils n'ont pas eu leur place en Lycée pro. Ben oui, ma pôv'dâme, en bac pro, toutes les places sont prises par des jeunes qui auraient pu faire des CAP, ha ben voui, mais pourquoi ceuces là y sont pas en CAP? B1 paske le CAP lai vérséré aux K!!!
Et de plus, la tendance est plutôt à la fermeture des CAP....

On lui a aussi expliqué que les postes supprimés sont remplacés, soit par des heures supp, soit en prenant un chômeur sans formation à pôle emploi, que l'on envoie à la pendaison devant une classe à trente.....mais c'est pas grâve, le futur pendu, il est bien plus malléable, et puis il ose pas faire grève, et puis quand on a plus besoin de lui, hop....merci msieur, au mois de juin par exemple!

Enfin, on lui a bien expliqué ce qu'on sait tous, et il nous a bien expliqué ce qu'on sait tous, il peut pas grand chose pour nous.....il s'est toutefois engagé à écrire à notre ministre de l'Éducation Nationale, afin de faire remonter nos doléances, et nous a assurés de son soutien moral!
Ben d'ailleurs, on sent quand même qu'il nous aime bien, on arrive pas à se faire mettre en cabane, les policiers sont toujours gentils avec nous....faut dire qu'on est gentils aussi quand même, on fait pas encore beaucoup de vagues...
Et puis, et puis, il nous a quand même rappelé que en 2012, on a tous une carte à jouer....
Mobilisation ce soir, lundi 21 février à 18.00, au collège Thomas Ribou, anciennement st rock! L'effectif continue de gonfler, et nous nous retrouvons à 70 environ en AG, représentants d'écoles primaires, collèges, Lycées et Lycées pros, parents, et élus de la région. Soirée de lutte se poursuivant sur le rond point d'intermarché, pas à bloquer, mais à filtrer les véhicules, afin de distribuer nos tracts, pancartes et banderoles à la main. La plupart du temps, les explications données aidant, notre action n'est pas mal venue, parfois des gens nous crient qu'ils sont pour plus de suppressions de postes....ça me fait mal de dire ça, mais on reconnait les gens qui ne nous soutiennent pas à leurs autos, celles qu'un petit prof ne pourra jamais se payer et pourtant il s'en fout de l'auto...la gêne, c'est la méprise de ce proprio de grosse berline qui n'aura jamais lui de mal à faire quelque chose de ces enfants à qui il paye des écoles privées avec l'argent qu'il a gagné en travaillant, lui, en s'arrachant, parce que ce n'est pas un fainéant, parce qu'il a le sens des vraies valeurs, lui.....il les méprise ces fainéants, ces jeunes d'en bas, tous ceux qui sont en train de crever, et qui seront à la rue à 16 ans parce que nos chefs nous méprisent, les méprisent! La méprise, l'indifférence, la différence, la jalousie, le racisme, tout ça pourrait presque en pousser certains ou certaines à écraser un connard de prof qui retarde le retour à la maison avec sa pancarte de merde. On ne ferait pas ça à un chien!
Bref, le groupe grossit et reste mobilisé, quand l'école sera au creux de la vague, ceux qui se seront battus pourront garder la tête haute. Fier d'avoir mené des actions qui ne prenaient pas les élèves en otage, car se déroulant le soir, sur les heures de famille!!! On a commencé à trente il y a une semaine à Voisin, 50 il y a trois jours à Pardé, 70 à Thomas Ribou ce soir....combien seront nous à Châtillon jeudi???? 100??? Je ne peux pas concevoir qu'un prof qui fait ce métier par conviction reste les bras pendants alors que d'autres s'arrachent pour la jeunesse....quel est l'enjeu???, un avancement de carrière plus rapide? On craint pour son petit avenir???? c'est tout français ça....aujourd'hui! Mais nous accueillerons à bras ouverts tous ceux qui se sentent pousser des ailes! Mieux vaut tard.....ce mouvement met du temps à monter en puissance, mais il est d'autant plus solide! Syndiqués, non syndiqués, parents, amis, retraités qui aimez la jeunesse, bougez vous!

jeudi 17 février 2011

Mobilisation au L.P Pardé

L'effectif se gonfle, les parents d'élèves commencent à nous rejoindre... Ce soir nous étions une cinquantaine devant le lycée Marcelle Pardé, bien déterminés à alerter la population. L'heure est grave pour l'avenir de nos enfants, tout le monde doit être au courant.
Nous avons donc choisi le carrefour du Paul Bert et de la rue Alsace Lorraine pour manifester et informer les automobilistes, quelque peu ralentis par notre présence et, automatiquement, celle des forces de l'ordre.
Les journaux ne manqueront pas de relater ce nouvel évènement demain. A suivre ...


mercredi 16 février 2011

Occupation du LP voisin le 15 février 2011

communiqué de presse

COMMUNIQUE


Nous, enseignants du 2nd degré, en collège (Riboud, Ampère, Victoire Daubié, Péronnas), en lycée (Quinet et Carriat), et en lycée professionnel (Voisin, Pardé, Bérard, Charpak) avons décidé d’occuper le lycée Voisin mardi soir 15 février afin d’alerter et mobiliser les parents, les élus, les professionnels et l’opinion publique du démantèlement organisé du service public d’Education Nationale de la maternelle à l’université.
Cette action n’est que le début d’un mouvement qui se poursuivra dans les semaines et les mois à venir :
occupation du lycée ---------------------- le jeudi 17 février à partir de 17h30.


Les enseignants de l’Ain en lutte.

Des nouvelles du front

Ce soir nous étions une quarantaine à occuper le Lycée professionnel Gabriel Voisin. Résultats: 2 articles dans le Progrès pour demain + 1 photo sur la Une; 1 article dans la Voix de l'Ain de vendredi; un Rendez Vous avec le maire de Bourg en Bresse vendredi à 17h30.Nous invitons tous les parents et amis de l'école à nous joindre pour avoir des infos sur les prochaines actions.

mercredi 9 février 2011

Nous travaillons pour le ministère de l'Éducation Nationale, Éducation...et non pas de l' Instruction nationale, parce que nous apportons à nos étudiants des savoirs et des savoirs-faire, des savoirs-être aussi....bref, nous leur donnons des valeurs que certains membres de notre exécutif semblent ne pas connaitre, comme payer ce qui se paye, ne pas manger gratuitement dans la gamelle des plus pauvres, et se pavaner comme des rois sur des yachts ou dans des avions aux frais des plus démunis!!!