samedi 27 mars 2010

Pétition parents et futurs parents d élèves.





Lors de la journée porte ouverte du LP GABY ZINZIN, la question de durcir le mouvement s'est posée. Cependant, nous risquions de prendre en otages d' éventuels futurs élèves et parents d'élèves, et comme nous sommes des "Gentils", ne pas confondre avec "nantis"...nous avons simplement préféré expliquer les problèmes des jeunes à leurs parents, à la sortie du lycée. Cette action menée par de courageuses militantes de l'école publique et gratuite, a été bien perçue, puisque de nombreuses familles ont souhaité signer la lettre pour le ministre.

Lettre pour le ministre de l'Education Nationale.

N'ayant plus aucun espoir d'obtenir quoi que ce soit, (c'est ce qui est difficile à vivre dans ce pays, on appelle ça la concertation....), nous décidons de taper plus haut, pour voir, si on nous écoute, si on nous répond, et si.....nous existons!
Voici donc une lettre au ministre, rédigée par un petit groupe du collectif de Gabyzinzin, sur un ton poli, mais ferme.


Le collectif des personnels éducatifs du LP Gabriel Voisin Bourg en Bresse, le 11/03/10.
21 avenue de Jasseron
01000 BOURG EN BRESSE
Blog : http://lpvoisinendanger@blogspot.com


A l’attention de Monsieur le Ministre de l’Education Nationale


Objet : mobilisation contre la réforme de la voie professionnelle

Monsieur le ministre,
Après avoir alerté successivement notre proviseur, nos inspecteurs, l’Inspection Académique et le Rectorat de Lyon, nos élus (M. Debat, Maire de Bourg en Bresse ; M. Queyranne, Président de Région et M. Mazuir, Sénateur de l’Ain qui vous a posé une question lors de la séance du 15 février 2010) sans qu’aucune solution concrète ne nous soit parvenue à ce jour, nous nous adressons à vous dans l’espoir que notre demande ne restera pas lettre morte et que vous saurez réagir efficacement comme tout responsable politique digne de ce nom.
En effet, la réforme actuelle de la voie professionnelle soulève de graves problèmes qui, si vous ne les résolvez pas, vous seront rapidement reprochés.
1. D’une part la réforme entraîne un appauvrissement évident de l’offre de formation :
- Une perte sèche de 100 heures sur la DHG 2009/2010 et 100 autres pour 2010/2011.
- La perte d’une année de formation en Bac Pro : passage d’un cursus de 4 ans à 3 ans.
- La chute du nombre d’heures en enseignement professionnel : passage de 12h/semaine sur 4 ans à 8h/semaine sur 3 ans.
- La fusion de filières tertiaires (logistiques) et industrielles (carrossiers) en enseignement général pour des raisons économiques alors que sur le plan pédagogique, ce regroupement est plus que discutable (programmes différents dans certaines matières).
- Les mêmes raisons comptables amènent une augmentation des effectifs : classes à 30 en enseignement général cette année, chose aberrante pour nos élèves déjà en grande difficulté scolaire.
- L’encombrement des ateliers (60 élèves en même temps au lieu de 40) sans se soucier du manque de matériel et du non respect des consignes élémentaires de sécurité que cela entraîne.

2. D’autre part, grâce au label « Lycée des métiers » auquel nous avons adhéré il y a deux ans, nous devions obtenir « une gamme de diplômes et de titres nationaux allant du CAP au diplômes d’enseignement supérieurs » (critère n°3) . Concrètement, aucune ouverture de CAP automobile n’a vu la jour à l’heure actuelle, encore moins de BTS.
De plus, le critère n°5 du label « Lycée des métiers » demande des « partenariats avec les collectivités territoriales et les milieux professionnels ». Sur Bourg nous travaillons avec l’entreprise Renault Trucks Volvo (constructeurs de poids lourds) et sa filiale Irisbus (constructeurs d’autocars), il serait donc logique de former les conducteurs correspondants. Or, le CAP « Voyageur », unique en France, a été gelé dès à présent et jusqu’à nouvel ordre. Où est la cohérence ?
Par contre, nous remplissons bien le critère n°2 avec l’accueil de publics différents : « élèves, adultes en formation continue, apprentis et étudiants ». Cela nous oblige à partager nos locaux, nos matériels et nos personnels avec le GRETA, le CECOF, formations privées ou semi-privées, au détriment de la formation initiale.
De même, nous assumons chaque année le critère n°4 sur la VAE dans le plus grand silence, avec une rémunération ridicule voire inexistante.
Enfin, le critère n°8 sur l’hébergement est assuré au minimum même si, chaque hiver, nos élèves ont froid dans leur chambre et n’ont pas d’études surveillées ni d’accès aux ordinateurs le soir, en autonomie, comme le préconisent tous nos inspecteurs.
Dans les faits, élèves et enseignants de Gabriel Voisin n’ont donc rien gagné en devenant « Lycée des métiers », bien au contraire !

3. Pour finir, vos propositions pour palier le problème des remplacements des enseignants ( à savoir, "embaucher des étudiants, des retraités ou des adultes diplômés ») ressemble plus à un rafistolage ridicule et honteux qu’à une solution. Que dire d’un homme politique qui, ayant volontairement créé cette situation en supprimant 45 000 postes d’enseignants (ce qui entraîne l’utilisation des titulaires remplaçants à temps plein sur différents établissements et donc les empêche ainsi d’assumer leur fonction première), que dire donc, de ce dirigeant qui propose de mettre une rustine sur la brèche béante qu’il a lui-même créée ?
Concrètement, ce genre de pratique bien trop courante dans l’Education Nationale, a déjà prouvé son inefficacité : combien de vacataires de tous bords, mal formés, inadaptés, ont démissionnés devant la difficulté de la tâche ?

Puisque seuls les parents d’élèves semblent vous faire réagir, n’oubliez pas que nous impliquons depuis le début de notre mouvement, la presse, les élèves et leurs parents de façon à être entendus.
Face à ces inquiétudes nous vous demandons des réponses concrètes et adaptées aux problèmes soulevés. Prouvez-nous que vous n’êtes pas intéressé uniquement par une gestion comptable de l’Education Nationale et que vous voulez réellement offrir à nos élèves comme à tous ceux de France, une formation de qualité.


Le collectif des enseignants de Gabriel Voisin, mobilisés pour la défense d’une formation professionnelle publique, laïque et gratuite de qualité.

Le collège de la croix blanche soutient le LP Voisin



Les collègues de la croix blanche sont solidaires, car ils s'inquiètent de l'orientation de leurs élèves, et perdent aussi déjà des moyens.Rassemblons nous pour être plus forts face à la menace qui pèse sur l'école publique.

mercredi 10 mars 2010

Message sur le répondeur de Là-bas, si j'y suis du mercredi 10 mars

A réécouter si vous l'avez raté, le message du collectif des enseignants du lycée sur le répondeur de l'émission de Daniel Mermet, Là-bas, si j'y suis, du mercredi 10 mars.

Enseignants en grève ce jeudi 11 mars 2010

Cressot L
Daniel Lupis V
Dufour A
Greffet L
Hubert de Lisle D
Jaillet JP
Julliand C
Lambs A
Ploye C
Mercier A

mardi 9 mars 2010

Courrier de JeanFrançois Debat.

Bonjour et merci pour votre message.
J'ai su que vous aviez également alerté Jean Jack Queyranne et je sais qu'un courrier de réponse vous sera adressé.
La situation que vous évoquez n'est malheureusement pas une surprise, elle est le résultat d'une politique nationale et généralisée de contre réformes qui vise particulièrement l'Education Nationale et la récente refonte de l'enseignement professionnel ne fait qu'en exacerber les effets.
En tant que Région, nous assumons les responsabilités qui sont les nôtres, en offrant les meilleures conditions matérielles d'étude et de travail aux élèves et aux équipes pédagogiques.
Sur la politique du gouvernement en ce domaine, nous avons adopté des voeux en Assemblée plénière pour attirer l'attention sur les conséquences de ses choix.
Alors, oui, bien évidemment, comme Jean Jack Queyranne et Rachel Mazuir, je suis à vos côtés, en étant bien conscient de la difficulté à inverser les choses dans les conditions actuelles.
Bien à vous.
Jean François DEBAT

courrier de soutien de Jean Jacques queyranne

lundi 8 mars 2010

Enseignants en grève ce mardi 9 mars 2010

Abed L
Beji MN
Bonnet G
Champlong C
Gaudillat B
Lerouzic V
Perelle C
Pithon X
Straub H
Ugolini J
Verghade F

samedi 6 mars 2010

Liste des enseignants grévistes ce Lundi 8 mars 2010

Chenaud T
Juband D
Lemonon S
Cordier D
Michelon JP
Paul JL
Siri P

Gabriel Voisin Lycée des métiers

à un moment donné, on nous a promis "monts et merveilles" si nous nous attachions à devenir "Lycée des métiers de l'automobile". Après avoir choisi cette nouvelle direction, pauvres naïfs que nous sommes, deux ans plus tard, nous correspondons bien à certains critères, mais l'opulence n'est pas au rendez vous, nous devons faire plus avec toujours moins!
"L'offre de formations construite autour d'un ensemble cohérents de métiers".
Aujourd'hui, nous offrons un bac pro 3 ans, c'est tout.(pour l'automobile).
Toute cohérence est bannie de notre offre. Preuve vient d'en être faite par le gel du CAP transport de voyageurs, ce qui signe son arrêt de mort.
"Préparation d'une gamme de diplômes et titres nationaux allant du certificat d'aptitude professionnelle aux diplômes d'enseignement supérieur": Comme c'est bien dit! On est à des années lumière de ce critère!
Par contre, un des critères que nous remplissons désormais totalement est le suivant:
Accueil de publics de statuts différents : élèves, adultes en formation continue, apprentis et étudiants.
Effectivement, nous sommes aujourd'hui obligés de partager nos bâtiments, nos matériels, avec les formations pour adultes, les formations privées et semi-privées.
D'où une surcharge des bâtiments, une mauvaise optimisation des ateliers, lorsque la priorité est donnée à des formations payantes. Tout cela sans moyens humains supplémentaires, car ces effectifs ne sont pas pris en compte.
Nous correspondons bien aux autres critères tels que la validation des acquis et de l'expérience qui incombe aux profs dans le plus grand silence et avec une rémunération ridicule voire inexistante.
les critères d'hébergement sont assurés pour le minimum, bien que tous les hivers, nos élèves ont froid dans leurs chambres, n'ont pas d'études surveillées régulières pour se mettre au travail le soir, ni même d'accès à des ordinateurs pour travailler sur leurs bureaux virtuels en toute autonomie, comme le préconisent nos inspecteurs.

Voilà ma petite analyse du "Lycée des métiers à Gabriel Voisin".Nos dirigeants politiques nous mènent où ils veulent par le bout du nez! Ce sont des menteurs, et je les accuse de sacrifier la formation professionnelle au nom du profit et de la rentabilité.

Question intéressante! -L'éducation est elle une affaire rentable? Dans quelles conditions?

FredVerghade PLP2 Maintenance des véhicules au "lycée des métiers de l'automobile" Gabriel Voisin.

Message modifié le 08/03/2010

Cahier des charges du lycée des métiers

Source: code de l'éducation. Légifrance.gouv.fr

Article D335-1

Le label de " lycée des métiers " permet d'identifier des pôles de compétences en matière de formation professionnelle, de certification ou d'accompagnement, d'information ou de services techniques aux entreprises.

Il est délivré, sur leur demande, aux établissements d'enseignement qui se conforment au cahier des charges national constitué des critères suivants :

1° Offre de formation, comportant notamment des formations technologiques et professionnelles, construite autour d'un ensemble cohérent de métiers ;

2° Accueil de publics de statuts différents : élèves, adultes en formation continue, apprentis et étudiants ;

3° Préparation d'une gamme de diplômes et titres nationaux allant du certificat d'aptitude professionnelle aux diplômes d'enseignement supérieur ;

4° Offre de services de validation des acquis de l'expérience ;

5° Existence de partenariats avec les collectivités territoriales, les milieux professionnels ou des établissements d'enseignement supérieur ;

6° Mise en place d'actions destinées aux enseignants et aux élèves de collège visant à améliorer l'orientation des collégiens et les conditions de leur accueil dans les formations professionnelles ;

7° Ouverture européenne ou échanges avec des pays étrangers ;

8° Offre de services d'hébergement ;

9° Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle ou de suivi des publics sortant de formation.

Les établissements qui ne répondent pas à eux seuls aux critères du cahier des charges peuvent obtenir le label à condition d'établir des conventions de partenariat avec un ou plusieurs établissements qui leur apportent les compléments nécessaires.

La demande de délivrance du label présentée par les établissements doit comporter l'accord de leur conseil d'administration.

vendredi 5 mars 2010

Lettre à M. Debat, Vice-président de région et Maire de Bourg en Bresse

Verghade Frédéric
Béji Marie Nöelle
Représentants du collectif des personnels
en grève au L.P Gabriel Voisin.

M Jean François Debat, Vice-président de région et Maire de Bourg en Bresse.


Bourg en Bresse, le 5 mars 2010.

Objet : Mobilisation des personnels .




Monsieur le Vice-Président de Région,

Nous attirons votre attention sur la situation de notre lycée , reflet du traitement qui est fait à la voie professionnelle par le gouvernement actuel.
Depuis le 11 février, nous menons une série d'actions qui vise à faire connaître nos inquiétudes face à l'avenir de notre établissement : grève , contacts avec la presse, les parents et nos élus, demande d'audience auprès du recteur... Nous avons déjà reçu le soutien de Monsieur Rachel Mazuir, Sénateur de l'Ain, qui suite à la parution d'un article dans Le Progrès a posé une question dans ce sens au Sénat le 15 février 2010.
L'ensemble de nos actions et de nos revendications sont répertoriées quotidiennement sur un blog dont voici l'adresse : http://lpvoisinendanger.blogspot.com
Nous vous invitons donc à le consulter afin d'être bien au fait de la situation du Lycée professionnel Gabriel Voisin.

Lors de sa venue au lycée l'année dernière en compagnie du Recteur pour la labellisation éco responsable, nous avions déjà fait part au Président de région M Queyranne de nos inquiétudes concernant les réformes en cours dans la voie professionnelle. Aujourd'hui,avec la dotation horaire globale allouée pour l'année 2010/2011, nos craintes sont confirmées, et la situation s'avère dramatique pour nos élèves, nos conditions de travail, et par conséquent, nos postes.

Le personnel d'éducation est mobilisé depuis le 11 février et jusqu'à nouvel ordre. Aujourd'hui 5 mars, l'internat du lycée a été fermé suite à la mobilisation des personnels d'encadrement.

Nous attendons de vous et de vos colistiers , un soutien efficace pour montrer que la défense d'une école publique, gratuite et laïque de qualité, y compris dans l'enseignement professionnel reste une priorité.


Le collectif des personnels du Lycée Gabriel Voisin.

Blog : réponse de l'assistante parlementaire de Rachel Mazuir

Au message suivant, informant le sénateur de la création de notre blog :
" Veuillez trouver ci-dessous le lien vers le blog créé par le collectif d'enseignants du lycée Gabriel Voisin :
Cordialement,
Les enseignants du LP Voisin "

La réponse de Delphine LAB, assistante parlementaire :

" Bien reçu et très interessant,
je vous félicite pour cette initiative et ne manquerai pas de vous tenir informés de toute réponse
bien cordialement

 
Permanence parlementaire du Sénateur Rachel MAZUIR
45, Avenue Alsace Lorraine
01000 BOURG EN BRESSE "
 

jeudi 4 mars 2010

Pourquoi ça grogne à Voisin

Les enseignants du L.P Voisin protestent contre:
-la perte sèche de 100 heures élèves en 2008/2009, et la perte sèche de 100 heures en 2009/2010.
-La perte d'une année de formation pour certifier un bac professionnel.
-Le nombre d'heures hebdomadaire d'enseignement professionnel très insuffisant( 8 heures par semaine seulement.).
-La perte sèche d'un CAP transport de voyageurs ( quasi unique en France dans la formation publique laïque et gratuite.).
-La surcharge des effectifs dans les classes en enseignement général(classes à 30 élèves cette année en première année de bac pro 3 ans), et l'encombrement des ateliers(60 élèves présents dans les ateliers, plutôt que 40.)
-Le recrutement d'enseignants non formés pour pallier le manque de titulaires(fermeture de postes aux concours).
-La fusion de filières tertiaire et industrielle en enseignement général: carrossiers et logistiques fusionnés avec des référentiels différents.
-Appauvrissement de l'offre de formation: un lycée des métiers se doit d'offrir un cursus allant du CAP au BTS, or actuellement nous ne proposons que le bac professionnel.

ce que nous souhaitons pour nos élèves:

-Le maintien de différents cursus adaptés au rythme de chacun: possibilité de se former en CAP, BEP, Bac Pro, BTS.
-La possibilité d'avoir une formation de qualité grâce à une dotation horaire hebdomadaire en enseignement professionnel suffisante.
-L'accès à la formation publique et gratuite de son choix, avec une proximité humaine(sans être obligé de changer de département ou d'académie).
-Des classes à effectifs humains pour des élèves souvent en difficulté: gerer 30 élèves ou 20 élèves est radicalement différent.
-Nos structures vieillissent et ont été conçues pour des effectifs à 24 élèves maximum et ne sont plus adaptées aux éxigences actuelles.
-Ne pas céder l'enseignement professionnel au privé: attention alors au coût de la formation, à la dévalorisation des diplômes....
-L'ouverture de postes au concours afin de former des enseignants qui pourront s'adapter aux élèves, aux programmes à dispenser.

Protestation enseignante à Gabriel-Voisin. La Voix de l'Ain du 19.02.2010


Bulletin d'information de 10.35

Internat fermé ce jeudi soir 4 mars 2010!
Personnel de la vie scolaire en grève.

Bulletin d'information du 04/03/2010 à 10.20

Liste des enseignants grévistes ce jeudi 4 mars 2010:
Bessard I
Cressot L
Dalmas H
Daniel-Lupis V
Dufour A
Férrand S
Goletto C
Greffet L
Lamps A
Lombard M
Mercier A
Liste des enseignants grévistes ce Vendredi 5 mars 2010:
Dufour A
Fontaine T
Lombard M
Russier E
Verghade F